Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 10:43

 

 

igishigishigi 03

igishigishigi 09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

igishigishigi 12Au retour de notre balade dans les marais de Kamiranzovu, nous nous apercevons que nous avons encore le temps de faire une autre petite rando. Nous nous lançons donc sur les chemin d'Igishigishigi. Non ce n'est pas moi qui fatigue, c'est bien le nom du sentier que nous allons emprunter.

 

Nous aurions bien combiné ce sentier (le vert) avec le rose, mais impossible, pour des raisons qui nous échappent un peu. Cependant, nous parvenons à négocier un retour par un petit bout de chemin rouge. Demande d'autorisation au chef... toute une histoire pour pas grand chose. Dès que l'on déroge aux  règles dans ce pays, c'est compliqué ! Même pour des choses très simples... comme un départ un peu plus tôt ou un détour.

 

 

 

 

 

 

 

 


igishigishigi 05

A cet endroit nous révisons nos connaissances sur les arbres de la forêt de Nyungwe : Polyscias fulva (celui que nous observons si je ne me trompe pas), Hagenia abyssinica (avec une écorce en feuille à cigarette orange), Carapa grandiflora pour les plus emblématiques.

 


 

igishigishigi 02Impatiens keilii

 

 

igishigishigi 01

 Lobelia

 

 

 

 

igishigishigi 06

  Petite passerelle pour changer de colline,

nous passons au milieu d'un océan de végétation.

 

 

 

igishigishigi 08

Restes d'une cabane de garde, avec tout le mobilier (sommier, étagères...).

 

 

 

igishigishigi 10Un petit glissement de terrain.

 

 

 

igishigishigi 11Traces de singes et de gouttes de pluie.

 

 

 

igishigishigi 04Toujours les mêmes chenilles affamées.

 

 

Dans quelques heures nous reprendrons la route en direction de Kibuye sur les bords du lac Kivu... A suivre !

 

 


Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 08:00

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 05Le marais de Kamiranzovu vu depuis la route.

 

 

 

 

Rwanda-DSC 9649bRwanda-DSC 9650b

 

Avant de partir à la découverte de ces marais, voilà un petit topo sur la balade. Il est possible d'agrandir les images pour les rendre plus lisibles. Donc la rando se trouve dans le secteur du marais de Kamiranzovu (la flèche rouge). Au-dessus, une carte des différents sentiers du secteur, tous ne sont pas accécibles à toutes saisons à cause de la pluie. A droite, une petite présentation des différentes randonnées de la zone.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 06Disa eminii

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 04

 

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 02

  Cyanotis barbata

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 01Ce marais tourbeux se trouve à 1910 m d'altitude dans une dépression schisteuse.

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 27

Le début du sentier passe dans les marais. Pour avancer, nous marchons sur des planches en plus ou moins bon état. J'ai de bonnes chaussures, mais pas de bottes...or ici pas de doutes, il vaut mieux avoir des bottes. Si on pose le pied à côté des planches, on peut vite beaucoup s'enfoncer. Je fais super attention... D'ailleurs, Kamiranzovu signifie "qui avale les éléphants". Eh, oui, il y avait des éléphants ici. Avant leur disparition, cette espèce de petit éléphant vivait dans les montagnes rwandaises. Cela ne devait pas être facile pour ces éléphants car les collines sont très escarpées et très instables en saison des pluies.

 

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 12

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 03

 Une cicadelle

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 10

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 11

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 15

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 13

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 25

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 19

 Cela pourrait être la forêt du seigneur des anneaux, de la mousse partout.

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 22

Cette balade est vraiment superbe, le sentier commence par descendre rapidement vers le marais, en traverse une partie, puis remonte tranquillement offrant de beaux points de vue tout au long du chemin. Les découvertes y sont nombreuses : bestioles, oiseaux, fleurs et plantes... Un seul regret, notre guide dont les compétences se limitent à la leçon, très "light", qu'il a apprise, la même que ses collègues d'ailleurs. Sorti de la leçon, il ne nous apporte pas grand chose. Il se demande même parfois ce qu'on fait à s'arrêter et tout regarder... parfois devant un cicadelle ! Les insectes, il s'en balance, tout comme la formation et l'évolution de ce marais ! Mais bon, dans l'ensemble, ces guides sont sympas.

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 17

Quand un arbre tombe, cela fait de la place pour les autres...

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 24

... mais il faut se trouver un autre chemin !

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 07

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 08

Rwanda-Kamiranzovu 09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  De belles fougères !

 

  Rwanda-Kamiranzovu 18

Une espèce de lycopode (fougère).

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 16Une impatience...?

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 14

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 26

 Voici l'une des belles percées visuelles que nous offre cette rando.

 

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 20

 

 

 

Rwanda-Kamiranzovu 21

Corythaeola cristata ou touraco bleu

 


 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 15:59

 

Rwanda-retour chimps 01

 

 

 

 

Rwanda-retour chimps 04

Juste après notre rencontre avec les chimpanzés, nous sommes retournés au centre d'hébergement de Gisakura en passant, malgré nous, par un raccourci cahotique à travers les plantations de thé. Au-dessus, vous pouvez voir une des usines à thé du Rwanda.

 

Juste aux abords de la forêt se trouve une briqueterie artisanale. Je demande à faire un arrêt. Le guide n'est pas trop chaud pour que l'on s'arrête, je pense que cela ne se fait pas... Les touristes viennent pour les chimpanzés, mais pas pour la briqueterie. D'ailleurs, en nous approchant, les ouvriers nous regardèrent d'un drôle d'air. Nous n'étions pas à notre place. Nous continuons à avancer... "Mwiriwe", "Amakuru" (Bonjour, comment ça va ?). La chaîne de fabrication s'arrête ; nous étions escortés par tout un groupe de personnes (jeunes ados à personnes plus âgées). Nous avons essayé de poser des questions, mais je ne pense pas qu'ils nous comprenaient et en retour, nous ne comprenions pas leurs réponses, mais bon...

 

 

 

 

 

Rwanda-retour chimps 02

Le four fonctionne avec des troncs entiers d'euclyptus qui sont enfilés par les côtés (il y a 6 points d'insertion). Avant la cuisson, les ouvriers entrent par une grande ouverture à taille humaine pour y disposer les briques à cuire. Ensuite, durant la cuisson, la porte du four est fermée, maçonnée avec des briques ! Il y fait une chaleur du diable ! 

 

 

 

 

Rwanda-retour chimps 03

Dans ce pays le bois est un problème, c'est une ressource rare et tout le monde en a besoin pour cuisiner. Les plantations d'eucalyptus, arbre à la pousse rapide, sont quasi omniprésentes. A ce propos, je crois que le gouvernement essaie de limiter la production de briques, très gourmande en bois.

 

 

 

 

Rwanda-retour chimps 07

Si mes souvenirs sont bons, le gars penché en avant malaxe la terre qu'il donnera au mouleur. Pas loin aux alentours, se trouvent les "gisements" d'argile. Ce sont en fait de gros trous.

 

 

 

Rwanda-retour chimps 06

  Le mouleur de briques. Il les confectionne une par une dans une sorte de petit moule.


 

 

 

Rwanda-retour chimps 05

Les briques moulées sèchent à l'ombre de bâches, sans doute pour éviter des craquelures liées à un séchage trop rapide.

 

 

 

 

Rwanda-retour chimps 08

  Sêchage d'avant cuisson.

 

 

 

 

Rwanda-retour chimps 09

Stockage après cuisson.


 

 

  Rwanda-retour chimps 12

 

 

 

Rwanda-Chimps Nwungwe 02

 

 

Rwanda-Chimps Nwungwe 01

Chaque jour, le camion de ramassage de thé passe récupérer les sacs amenés sous ces abris (sortes d'arrêts de bus) par les ramasseurs. La cuillette du thé semble assez fastidieuse. Il faut d'abord être bien protégé car les branchages de thé sont très denses, très durs et font donc très mal. Les ramasseurs se couvrent de couches de plastique épais. Ensuite, il faut cueillir les feuilles une par une, et seulement les 4 dernières feuilles à avoir poussé, d'un joli vert clair tendre.

 

 

 

Rwanda-retour chimps 11

  Paysage rwandais..., la majeure partie du pays est à cette image.

 

 

 

Rwanda-retour chimps 10

 Petites exploitations vivrières dans les collines... c'est raide même si cela ne se voit pas trop sur la photo !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 20:10

 

 

Rwanda-Chimps 03

 

Rwanda-Chimps 08Après une première journée de rando, nous avons enchaîné avec une deuxième journée d'excursion dans la forêt de Cyamudongo pour aller à la rencontre de nos cousins éloignés, des chimpanzés.

 

Nous sommes ici en bordure de forêt, mais le petit chemin qui monte légèrement à droite est l'une des "portes d'entrée". Le chemin descendait, descendait, descendait... pas le temps de s'arrêter pour regarder les plantes ou les petites bêtes. Les chimpanzés sont matinaux.

 

La marche d'approche s'est donc faite au pas de course car lorsque le soleil se lève et commence à réchauffer l'atmosphère, les chimpanzés descendent des arbres et se mettent au frais dans les buissons et arbustes au niveau du sol. Ils deviennent pour ainsi dire invisibles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Rwanda-Chimps 01

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 04 Tiens ! Un autre cousin... celui-ci, beaucoup plus proche, au pied d'un fromager, appelé aussi "arbre pissotière".

 

 

 

 

 

Ce matin là, nous nous sommes réveillés avant le soleil, qui lui est déjà bien matinal, pour rouler une grosse heure  (route et  piste) en compagnie de notre guide et rejoindre la forêt. Une fois là-bas, nous avons marché une demi-heure et avons retrouvé les trackers. Ces personnes sont chargés de suivre les groupes de chimpanzés afin de nous aider à les observer sans avoir à les chercher toute une journée.

 

Quelques dizaines de minutes de marche plus tard, ils étaient là, devant nous, dans les arbres, passant de calme à l'état de forte excitation. Les chimpanzés se nourrissaient sous nos yeux grands ouverts, tant leurs mimiques et leurs gestes nous rappelaient les nôtres.

 

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 09

Répartis sur deux grands arbres, un groupe composé d'une quinzaine d'individus, du bébé au vieux chimpanzé grisonnant, faisaient leur vie dans les branches. Au fur et à mesure que le soleil montait, les singes "dégringolaient" du haut des arbres en quelques secondes pour rejoindre la fraîcheur du sol.  

Du haut de leurs branches les chimpanzés semblaient aussi à l'aise que nous au milieu d'un champ : pendu par un bras, la tête en bas, assis sur le bout d'une branche peu stable, leur aisance est hallucinante !

 

 

 

Rwanda-Chimps 12

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 13

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 14

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 11

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 15

 

 

 

Rwanda-Chimps 16

Là vous avez les images, mais il manque le son... mais avec les cris des chimpanzés, celui des oiseaux et des insectes, je me suis retrouvé plongé dans le Tarzan de Johnny Weissmuller. J'espère que vous en aurez rapidement un aperçu à travers une vidéo que je vais essayer de monter rapidement.

 

 

 

Rwanda-Chimps 05Ce n'est pas le nid d'un marsupilami, mais celui d'un chimpanzé. Le guide nous a expliqué que les chimpanzés se font un nouveau nid chaque soir dans les arbres... je n'ai pas vérifié mais cela semble exacte si ce n'est que parfois, ils nichent aussi au sol. D'autres informations intéressantes sur ça

 


 

 

Rwanda-Chimps 07

  Quelle est cette fleur...?

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 02

 

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 10

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 06

 

 

 

 

Rwanda-Chimps 19

 

 

 

Rwanda-Chimps 20

Cet escargot m'a refait Microcosmos...

 

 

 

Rwanda-Chimps 17

 

 

 

Rwanda-Chimps 18

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 21:34

Rwanda-forest lodge 09

 

Après s'être fait bien rincer lors de la dernière balade, le séchage imparfait de nos vêtements et la fatigue nous ont poussés vers ce beau lodge ou nous avons bullé quelques heures. Cela dit, le prétexte était bon car il nous aura permis de voir des singes colobes sans se faire "racketter" de 50 $. Il faut savoir que les singes ont élu domicile dans les arbres autour du lodge. Le coin était sympa, vide de touristes et la carte alléchante, beaucoup plus dans nos tarifs que celui des chambres !

 

 

 

Rwanda-lodge Nwungwe 01

 

La route d'accès au lodge traverse des champs de thé, qui sont encore éclairés lorsque l'orage arrive et que les rayons du soleil, à l'opposé, passent encore sous les nuages. Nous nous sommes éternisés devant les belles lumières.

 

 

Rwanda-forest lodge 04

 

 

 

Rwanda-forest lodge 08Criquet dans le thé.

 

 

 

 

Rwanda-forest lodge 02Petite troupe de singes dans les arbres.

 

 

 

Rwanda-forest lodge 03

  Colobus angolensis, singe colobe, reconnaissable à ses favoris.

 

 

 

Rwanda-forest lodge 07

Un ginger black tea de 5 o'clock devant les collines et la canopée qui nous faisaient face (photo panoramique de l'entête de l'article, que vous pouvez agrandir).

 

 

Rwanda-forest lodge 06

 

 

Rwanda-forest lodge 05

  Piscine à débordement... dans la forêt.

 

 

Rwanda-forest lodge 10

Le personnel semblait s'ennuyer, il n'y avait que nous... Nous en avons profité pour demander à visiter les chambres (des petites maisons construites dans la pente sur pilotis) et à faire le tour du complexe. Franchement, je ne suis pas quelqu'un qui recherche le luxe, mais là... ça cartonne ! Les chambres sont magnifiques avec balcon qui donne directement en pleine forêt. Une cloison, faite de panneau coulissants, donne dans le séjour, une salle d'eau magnifique, un poêle et le tout super bien éclairé...

 

Pour les parties communes, c'est la même chose. C'est beau, classe, avec une architecture vraiment bien pensée. Nous profitons d'internet pour passer quelques coups de fil depuis le salon.

 

Tout en prenant le thé sur la terrasse extérieur, nous avons reluqué la carte en salivant... et avons réservé une table pour le lendemain. Le repas s'est révélé terriblement bon, du début à la fin ! Et pas de bananes au dessert !

 

 

 

 

 

Rwanda-forest lodge 11

  Petit salon

 

 

Rwanda-forest-lodge-12.jpg

L'entrée by night (j'ai pris ta photo Jérémie, elle est mieux que la mienne)

 

 

 

 

Rwanda-forest-lodge-13b.jpg

Partie ouest de la Forêt de Nyungwe (cliquez sur la carte pour l'agrandir).

 

Gisakura : hébergement ; la flèche correspond au marais de Kamiranzovu : à l'est de ce marais se trouve l'essentiel des balades ; en bas à gauche : Cyamudongo où se trouve les chimpanzés que nous avons vu.

 


 

 


Partager cet article
Repost0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 07:28

 

Rwanda - nyungwe cascade 05

 

 

 

Rwanda---nyungwe-cascade-31.jpg

Afin de bien nous resituer, voilà où nous nous trouvons en Afrique : au nord du lac Tanganyika, à l'est du lac Kivu et à l'ouest du lac Victoria.

 

Pour cette excursion, nous sommes partis à pied de notre hébergement et avons traversé ces "marées vertes" que sont les champs de thé avant de pouvoir pénétrer dans la forêt. 

 

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 14

  C'est déjà l'occasion de quelques rencontres avec la faune locale.

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 04

 Rwanda - nyungwe cascade 09

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 17

Ces chenilles semblent être une vraie calamité ; quand elles sont présentes, c'est en grande quantité et elles mangent tout ! Quand on s'en approche trop, elles s'agitent et sont secouées de spasmes.

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 02

Après une petite demi-heure de marche, nous approchons de la lisière de la forêt. Nous passons par un tunnel de végétation et plongeons alors dans un autre monde. Cet oiseau, planté devant nous, semble monter la garde à l'entrée de la forêt... un faucon (40 à 50 cm de haut) ???

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 10

 

 

 

 

Rwanda---nyungwe-cascade-11-copie-1.jpg

C'est assez peu visible sur les photos, mais les pentes sont très escarpées et il y a du gaz, comme ont dit. C'est presque à la verticale et il faut savoir que nous sommes sur de la terre (argilo-marneux) très instable. D'ailleurs, le petit chemin qui permettait d'aller au-dessus de la cascade que vous verrez plus loin était parti avec un glissement de terrain. Là, le sol étant à nu, on se rendait bien compte des pentes.  Nous avons d'ailleurs fait demi-tour.

 

Par contre, ce type de relief permet de nombreux points de vue en plongée ou contre-plongée sur de magnifiques paysages. Combien de fois nous sommes restés la bouche ouverte sur des panoramas mouvant au gré des nuages et de la brume.

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 12

 

 

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 13

Rwanda - nyungwe cascade 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un drôle de fruit... j'en avais déjà vu ailleurs, mais je ne sais plus ce que c'est. A gauche, les jeunes feuilles de cet arbuste se pigmentent de rouge afin de mieux se protéger des forts rayons du soleil qui tapent à la vertical.

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 21

Il est bien difficile de ne pas s'arrêter partout, les formes et les couleurs attirant en permanence notre regard. Nous tombons sur  des dizaines d'espèces de fougères allant des lycopodes aux fougères arborescentes, des bégonias, des impatiences de toutes sortes en fleurs et même parfois sur une orchidée, bien que ce ne soit pas du tout la saison. La luxuriance de la végétation est impressionnante. Elle est présente partout, sur le sol, les souches, les troncs et les racines, les lianes... dans des formes parfois intrigantes.

 

Il y a aussi les bruits de la forêt : les gouttes de pluie qui varient en intensité, les insectes (criquets et cigales), les oiseaux... pas un avion, pas un moteur, pas un bruit étranger à ce monde.

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 19

Bégonia

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 22

Impatiens cecilii ?

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 18

Impatiens niamniamensis

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 20

Une fronde de fougère...

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 23

Encore une...

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 07

 

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 06

Ce que l'on ne voit pas sur ces photos c'est que nous avons pris une bonne grosse pluie équatoriale en cours de chemin... nous nous sommes faits rincer comme il faut. Mon passeport et tous mes papiers en garderont des séquelles. Mes affaires, sac et vêtements mettront plusieurs jours à sécher. Il faut savoir qu'au Rwanda, les sacs plastiques sont interdits sur l'ensemble du territoire (on vous les prend à l'arrivée à l'aéroport et je crois même qu'on risque une amende...). C'est un gros plus pour ce pays qui n'en est pas pollué, mais pour un voyageur  en saison des pluies, c'est la galère. Ils n'ont que des sacs en papier... 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 03

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 24

A peine tombée, la pluie s'évapore...

 

 


 

Rwanda - nyungwe cascade 25

Rwanda - nyungwe cascade 27

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chemin est escarpé et glissant, la terre s'écroule avec les eaux de ruissellement, la fin de la rando n'est pas facile. Nous longeons ce cours d'eau, passant parfois dans son lit pour rejoindre la chute que l'on aperçoit au dernier plan.

 

Le but de notre balade : une belle cascade, qui s'écoule depuis l'immense marais de Kamiranzovu, perché plus haut, que nous visiterons le surlendemain. Elle tombe de près de 70 m de haut dans une sorte de cirque très encaissé, couvert de végétation. Dans l'eau nous trouvons de beaux cristaux de pyrite.

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 26

 

 

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 15

Une petite grenouille bien camouflée montre son nez.

 

 

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 29

Un tout jeune camélon qui se transforme en feuille.

Celui-ci a failli se faire marcher dessus.

 

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 28

Un vers de terre c'est banal, mais de 40 cm, ça l'est moins...

 

 

 

Rwanda - nyungwe cascade 01

Et un vers de terre bleu... là, j'en avais jamais vu !

 

 

 


Partager cet article
Repost0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 10:17

 

Rwanda-arrivee-Nwungwe-11.jpg

A quelques heures de routes de Kigali, nous quittons enfin la surpopulation des campagnes. Jusqu'à ce portique d'entrée dans le Parc National de Nyungwe, nous ne parcourions pas 100 m sans croiser quelqu'un à pied ou en vélo et sans traverser les nombreux villages qui se succèdent de collines en collines tous les 3 ou 4 kilomètres ! Le gouvernement tente de regrouper l'habitat pour limiter le mitage mais c'est difficilement accepté par la population.

 

Derrière ce panneau, une zone tampon sépare la campagne du plus grand bloc de forêt unique d'Afrique de l'est. Cette ancienne forêt est intacte depuis le dernier âge glaciaire. C'est une forêt équatoriale d'altitude (1 600 m à 2 950 m) unique en son genre : forêt dense, forêt inondée, marais, zones buissonnantes, crêtes plus sèches... et toute la faune et la flore qu'on peut imaginer (singes, oiseaux, caméléons, orchidées, fougères, bégonia...) le tout à la topographie variée. 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 02

En saison des pluies, les petits glissements sont monnaie courante, il y en a tout le long de la route. Parfois ils sont plus importants et ce n'est malheureusement pas rare. En fait les collines du sud du pays sont de gros tas de terre. Cela ressemble à de la roche, mais ce ne sont que des mélanges marno-argileux dans lesquels les doigts s'enfoncent sans problème. Pas étonnant qu'une fois gorgée d'eau cela tombe tout seul.

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 01

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 04

Nous passons dans les nuages... c'est vraiment l'atmosphère de "Gorille dans la brume" ; lorsque l'on s'arrête, il n'y a plus un bruit.

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 03

De belles fleurs sans nom...

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 06

L'hoest's monkey - Cercopithecus lhoesti

C'est le singe des montagnes.

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 05

Ceux-là sont fréquents sur le bord de la route, c'est même là qu'on les voit le mieux. Sinon, il faut payer 90 $ pour les voir en excursion avec un guide du parc et franchement, je trouve le tarif excessif pour 2h de balade, sachant que les guides n'ont même pas de lunettes, de jumelles ou de livre et que leurs connaissances sont très limitées.

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 07

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 09

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 08

La forêt semble transpirer des pluies de la journée.

 

 

Nous sommes donc arrivés à la nuit tombée au centre d'hébergement du parc de Gisakura. C'est bien, mais un peu cher. Mais vu que l'autre hébergement du coin est juste hors de prix, nous n'avons pas eu le choix. Le soir nous organisons notre journée du lendemain, prenons un bon repas pour lequel malheureusement, nous avons des bananes pour le dessert. Avant de nous coucher, nous faisons le tour des lumières encore allumées pour voir quelles bêtes cela attirait. Nous avons bien fait de faire ça le premier soir car le lendemain et le surlendemain il y aura des coupures d'éléctricité.

 

 

En dessous, un série de papillons dont je ne connais pas les noms, si vous, visiteurs, vous en reconnaissez, n'hésitez pas à me laisser leurs noms. Il y en avait vraiment beaucoup, je n'ai mis que les photos réussies.

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 19

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 11-copie-1

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 16

  Celui-ci était gros comme ma main !

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 21

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 15

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 12

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 22

 

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 18

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 17

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 23

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 24

 

 

 

 

Rwanda-araignee.jpgHersilia sp.

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 28

 

 

 

 

 

Rwanda-fleur.jpg

 

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 25

Double-collard sunbird mâle.

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 30

Je ne connais pas son nom, un dusky flycatcher peut-être ?

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 31

Encore double-collard sunbird car il est beau !

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 27

Accès au centre de tourisme et hébergement de Gisakura.

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 26

Sur la route de l'école.

 

 

 

 

Rwanda-arrivee Nwungwe 29

Ici, comme dans beaucoup d'endroits du monde maintenant, ce sont les chinois qui assurent la plupart des travaux dans le BTP. Tous les ouvriers sont Rwandais ou Congolais, mais les superviseurs sont chinois. Ils logent à la "dure" entassés dans des hangars ou des sortes des conteneures. C'est pas cher !

 


Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 06:35

 

Rwanda-Nyanza 06

 

C'est à Nyanza (le deuxième gros point rose sur la carte de l'article précédent), ancien siège de la monarchie rwandaise, que se trouve le musée de l'histoire ancienne, où a été reconstitué le village tribal traditionnel du roi Mutara III. Il a été reconstruit non loin de sa place réelle, à côté du palais royal moderne datant de la colonisation belge. Ce dernier à été utilisé jusqu'au génocide ; il n'a pas été détruit, mais l'état peine à retrouver le mobiler qui a été pillé durant le massacre.

 

 

Rwanda-Nyanza 01

 

 

 

Rwanda-Nyanza-07.jpg

La case royale

 

 

 

Rwanda-Nyanza 03

  " Le salon"

 

 

 

Rwanda-Nyanza 02

  Le lit royal... nos lits "king size" ne font pas le poids.

 

 

 

Rwanda-Nyanza 05

  Le "réfrigérateur", pour maintenir au frais le lait.

 

 

 

Rwanda-Nyanza 04

Vaches rwandaises, les dernières d'une race en voie de disparition.

 

 

Pour le repas du midi nous nous sommes arrêtés dans une sorte de resto-route, là où tous les bus et minibus font une halte. Ici, on propose quelques plats chauds (en self-service) ou des brochettes - boeuf et chèvre - avec un épis de maïs grillé. La viande n'est pas top et assez dure, mais c'est ce qui se mange et ce n'est vraiment pas cher. De toute manière, cela nous changeait des bananes... (je pense qu'il y avait pas loin de 100 bananes sur notre régime. Jérémie, pourrais-tu vérifier le nombre de bananes que l'on trouve sur un régime comme celui que nous avons trimbalé ?).

 



Partager cet article
Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 22:02

 

Rwanda-map-01bb.jpgLundi 7h du matin, nous prenons la route en direction de la forêt de Nyungwe, où nous avons prévu de rester 3 jours (vous pouvez cliquer sur la carte pour voir l'itinéraire en grand). Sur la route, quelques étapes sont prévues, d'autres ne le sont pas, comme celle que nous avons faite à l'église de Gitarama. Une église assez ancienne datant de l'époque de la colonisation belge.

 

Le trajet sur la carte a été fait en une journée de route tranquille avec de nombreux arrêts : Kigali - Gitarama - Nyanza (en pointillés roses) - Gisakura, en bordure ouest de la forêt de Nyungwe (en pointillés verts).

 

 

Rwanda-Gitarama 03 

Ayant besoin de faire une petite pause, cette église que nous apercevons de loin depuis la route tombe à point. Nous garons la voiture et mangeons deux ou trois bananes. Autour, quelques personnes nous regardent, curieuses et l'une d'entre elles souhaite nous prendre en photo avec son téléphone portable. Nous posons pour lui... c'est dans la boîte ! Nous essayons d'en savoir un peu plus sur le coin et cette église, mais malgré ses quelques mots d'anglais, c'est très difficile. 

 

 

 

 

Rwanda-Gitarama 02

C'était autour de l'église, je ne retrouve pas le nom de cette plante... Help !

 

 

 

Attirés par un bruit curieux et continu qui s'échappait de l'église, nous nous sommes approchés de l'entrée de cet imposant bâtiment. A notre grande surprise, l'église était en pleine effervescence ! Une quinzaine de femmes s'activaient à un grand nettoyage et elles ne faisaient pas les choses à moitié. Cela partait du choeur et avançait vers nous qui nous trouvions à l'entrée. Les premières aspergeaient le sol au seau ou à l'arrosoire, les secondes frottaient, les troisièmes balayaient une fois que c'était sec et cela séchait très vite. C'était comme une grosse machine qui avançait. Plus je les observais, plus je voyais du rythme dans leurs gestes, c'était un peu comme un balet... la chorégraphie était organisée. Je me suis posé avec mon appareil photo et personne ne s'est occupé de moi.

 

 

 

Rwanda-Gitarama-08.jpg

 

Ensuite, nous sommes sortis de l'église pour se diriger vers l'école qui lui faisait face. Il y avait un peu d'activité dans le bâtiment le plus éloigné, et vu la taille des enfants, cela devait être celui de l'école maternelle. Nous attirions les regards. Arrivés à une cinquantaine de mètres du portail de la cour de l'école, quelques petits yeux nous ont repérés. Puis soudain une petite se jette sur Jérémie pour être porté, puis un autre ; n'ayant plus de bras libre, c'est sur moi qu'ils se dirigent, trois, quatre, cinq, dix... tous les enfants de l'école s'échappent de la cour pour nous sauter dessus. Ils ont 5 ans pour les plus grands. Nous sommes l'attraction et je suis gêné vis à vis des enseignantes qui nous regardent et voient la cour se vider de ses élèves. Est-ce que nous ne serions pas, juste par notre présence, en train de leur planter leur séance d'EPS ???

 

 

 

 

 


Gitarama, Rwanda par olgui et Jérémie pour la partie école.

 

 

Bref, nous entrons dans la cour plus ou moins chargés et surtout bien entourés et allons voir les deux enseignantes. Nous nous présentons et expliquons que je suis également professeur des écoles et curieux de voir un peu comment s'organise l'école au Rwanda. Nous apprenons qu'aujourd'hui est un jour de rentrée, d'où une arrivée au compte-goutte des élèves. Nous faisons le tour des classes, avons le droit à quelques chants et passons ainsi une petite heure en maternelle.

 

 

Rwanda-Gitarama 04Malgré leur côté dépouillé, les salles de classe étaient très chaleureuses.

 

 

 

Rwanda-Gitarama 05

  ... et que dire des enfants ! Merci à Jérémie pour cette belle photo.

 

 

 

 

Rwanda-Gitarama 07

 

Dans cette école, l'uniforme des enfants est basé sur le bleu. Il est à la charge des familles et obligatoire. Cela contraste beaucoup avec la tenue de ces mêmes enfants lorsqu'ils ne sont pas à l'école.

 

Au Rwanda, la scolarisation des enfants est obligatoire et le gouvernement y veille. C'est l'une des conséquences du génocide, éduquer le peuple... 

 

 

 

Rwanda-Gitarama 01

 

 

 

 

Rwanda-Gitarama 06

 


Partager cet article
Repost0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 20:46
 

 

rwanda kigali 20

L'occasion faisant le laron, me voilà reparti pour une une nouvelle grande vadrouille... tout seul malheureusement.

 

Destination, le Rwanda où travaille mon cousin qui m'aura accueilli comme un roi et surtout fait découvrir ce pays de l'intérieur, parfois bien loin des sentiers touristiques, encore  très peu développés.

 

 

Après une courte nuit, le sac bouclé vers 1h du matin, c'est le cerveau encore endormi que je suis parti à 4h du matin de Manosque pour l'aéroport de Marseille, vérifiant 36 fois si j'avais bien mon passeport, de l'argent, mon billet, les cartes de l'appareil photo, un bouquin (que j'ai bien été incapable d'ouvrir d'ailleurs), mes certificats de vaccination...  autant dire que je me suis réveillé à Kigali une quinzaine d'heures plus tard sans trop comprendre la transition. Nous avons passé la soirée dans un resto de Kigali, où un mariage était célébré, devant un filet de tilapia (poisson du lac Kivu) accompagné de riz, de frites et d'une bière fraîche (car ici on vous propose la bière "fraîche" ou "chaude", en fait c'est à température, mais proposé comme ça, cela fait drôle !) sur la terrasse. C'était parti pour deux semaines d'aventures ! 

 

Le mariage s'est terminé très tôt, vers 21h (c'est comme ça ici) par quelques chants religieux - type gospel - vraiment bien interprétés par toute l'asssemblée. J'étais dans l'ambiance.

 

 

book-rwanda.jpg Page 1

 

 

 

 

 

rwanda kigali 06 

 

 

 

rwanda kigali 02Nous logions à l'EPR de Kigali (une sorte de foyer de charité) qui a pour avantage un prix très bas tout en étant bien situé dans la ville.

 

Au-dessus, ce sont quelques devantures de magasins dans le quartier musulman de Nyamirambo. Tout le quartier est comme cela, j'ai trouvé ça vraiment chouette. Vous pouvez cliquer sur la photo pour la voir en plus grand. Là, vous verrez quelques détails et notamment que les artistes peintres confondent le "L" et le "R". C'était l'Afrique de la ville comme je l'imaginais.

 

 

Nous sommes allés manger chez Awa, une malienne, du riz gras avec du poulet et des légumes. Ni moi, ni Jérémie n'avons pu aller au bout de notre assiette, qui aura terminée dans le ventre d'un enfant qui nous disait avoir faim.

 

 

 

 

 

rwanda kigali 01

 

Cette photo est à l'image du pays : très peuplé. La densité de population du pays est de 420 hab./ km2. En fait, il y a des gens partout, et plus précisement sur les axes de communication où la majorité se déplace à pied...

 

 

 

rwanda kigali 19

  ...ou en 2 roues ; en ville ce sont des motos et à la campagne ce sont plutôt des vélos.

 

 

 

rwanda kigali 03

 

Kigali est une capitale organisée par quartier et par colline... il y a plein de collines, plutôt vertes, séparées par des zones de marécages dans les fonds de vallons.

Les quartiers sont plus ou moins populaires et plus ou moins traditionnels. Ce qui frappe, c'est le centre ville. Il est en pleine reconversion ; des buildings poussent partout et gagnent sur la verdure et les bâtiments environnants.

Tout le pays est constitué de ces collines qui, pour certaines, font plus de 2500 m d'altitude (sauf peut-être dans l'est du pays vers Akagera). L'altitude moyenne du pays doit approcher les 1000 m.

 

 

rwanda kigali 05

 

 

 

 

rwanda kigali 17  rwanda kigali 13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rwanda kigali 14

 

 

 

 

rwanda kigali 15

  Echaffaudages chinois.  

 

 

 

 

rwanda kigali 16

 

 

rwanda kigali 12

  Echaffaudages rwandais.

 

 

 

rwanda kigali 04

 

 

 

 

rwanda kigali 18

Un tour au Mémorial du génocide permet de mieux comprendre ce qui s'est passé.

 

Pour ne pas inonder l'article d'informations, je vais mettre surtout quelques liens vers des sites retraçant un peu l'historique du drame. Avant la colonisation, il n'était pas question de races ou d'ethnies. Les allemands puis les belges ont par la suite créé une division au sein du pays en fonction du nombre de vaches possédées par chacun. Si l'on a plus de 10 vaches, on est Tutsi, sinon, on est Hutu. Ce n'est que plus tard que des différenciations raciales ont été établies.

 

La France n'a pas le beau rôle et je pense qu'il va falloir que l'on mette de l'ordre dans nos affaires.

 

- Ici, un article du  monde diplomatique.
- Là, un article sur un génocidaire protégé par la France.
- Et là, un dossier sur rue 89.

 

 

 

 

Pour conclure, il est difficle de s'imaginer ce qui a pu se passer sans aller à ce mémorial. Une fois la visite terminée, il est encore plus difficle de comprendre comment un peuple a pu tomber dans une telle sauvagerie. Un massacre organisé, avec des listes de gens à tuer, par quartier, entre voisins, entre membres de la même famille parfois, le tout à la machette, à la hache, avec des outils de jardin, des masses cloutées et les violences les plus inimaginables... Désormais, chaque ville et village a son mausolée et plus une famille tutsie n'est entière.

 

 

 

 

 

 

 

rwanda kigali 23

Sur nos deux jours passés dans la capitale, nous sommes montés sur Juru, le sommet d'une des collines de la ville, histoire de voir la ville de loin. Thé noir au gingembre (spécialité locale), balade dans le jardin, observation de bestioles jusqu'à la nuit tombée.

 

N'ayant plus notre doggy bag "riz gras", nous avons continué à manger des bananes que nous avions en réserve dans le coffre (tout un régime). Les bananes, c'est une longue histoire dans ce voyage car si j'ai vraiment apprécié les premières que nous avons mangées, nous sommes assez rapidement arrivés à saturation. C'est donc le corps encore plein du riz gras du midi que nous avons mangé quelques bananes et une pomme pour le repas du soir.

 

Plus tard dans la soirée, nous avions RDV avec des collègues de l'ambassade de Jérémie, pour la plupart, des Volontaires Internationaux, pour regarder sur France 24 le direct du premier tour de nos élections. Les chaînes françaises sont peu accessibles donc celui qui a la télé accueille tout le monde... Quelqu'un avait cuisiné un excellent pot-au-feu, mais le riz gras faisait toujours effet... Nous avions emporter nos bananes pour en écouler quelques-unes, déjà inquiets de les voir mûrir à vue d'oeil !

 

 

 

 

 

 


rwanda kigali 11

 

 

 

 

 

rwanda kigali 22

 rwanda kigali 21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rwanda kigali 10b

 

 

 

 

 

 

rwanda kigali 08

 

 

 

 

 

 

rwanda kigali 07

 

 

 

 

 

 

rwanda kigali 09

 


Partager cet article
Repost0